Life Science Investments Ltd.

Vieillissement cutané

Que vous ayez seulement 35 ans et que vous observiez seulement les premiers signes de vieillissement ou que vous en ayez 55 et une peau qui ne vous permette pas de garder le secret sur votre âge, rechercher des solutions pour réduire les rides est certainement d’actualité pour vous.
Pendant ce temps, selon les experts, nombre d’entre nous sont en passe de perdre la bataille contre les rides, regardant anxieusement s’estomper la lueur de la jeunesse.

Lorsque nous prenons de l’âge, les modèles hérités de vieillissement commencent à apparaître. Du fait du ralentissement de la régénération cellulaire, rides et ridules peuvent commencer à se présenter. Des imperfections de la peau et la chute des cheveux ne sont pas rares. La perte de la graisse peut commencer, résultant en un excès de peau qui se convertit en plis et affaissements. Les signes initiaux sont les rident horizontales du front et une certaine pesanteur des paupières. La perte de graisse dans les joues entraine l’apparition de petites bajoues bouffies de chaque côté du menton. Les lèvres peuvent quant à elles s’affiner.
La radiation ultra-violette ride, dessèche et brûle la peau, en plus d’augmenter les risques de développer un cancer cutané. Mais le soleil n’est pas notre seul ennemi. La cigarette et l’alcool accélèrent eux aussi fortement le processus de vieillissement cutané.
Des lotions topiques renfermant des ingredients tels que les peptides, la vitamin C, les alpha-hydroxy-acides ou les rétinoïdes aident à améliorer le renouvellement des cellules et à stimuler la production de collagène, pièce maitresse de la peau qui assure sa fermeté et son élasticité.




Après de longues recherches, à Life Science Investments nous ne sommes pas d’avis que la peau doive se détériorer avec l’âge. Nous croyons fermement que le vieillissement cutané est une maladie qu’il faut traiter.
Nos recherches, basées sur des formules naturelles, permettent une meilleure connaissance du mécanisme de formation des rides et apportent des solutions pour les traiter de manière plus efficace.
Les peptides (polymères d’acides aminés) sont l’une des dernières avancées dans ce domaine. Ils constituent de petites molécules qui de ce fait peuvent pénétrer la barrière cutanée. Ils ont une activité analogue à celle du collagène ou de l’élastine qui ne sont en générales pas absorbées à travers la peau. De ce fait, les peptides sont de plus en plus utilisés dans les produits dermo-cosmétiques, plus particulièrement pour le traitement des rides et ridules.


Qu’est-ce que les rides?

Les rides, particulièrement sur le visage, représentent un problème disgracieux et gênant, malheureusement inéluctable avec l’âge.
Le vieillissement du au soleil fait que notre visage paraisse plus âgé que nous le souhaiterions et que probablement nous l’estimons.
Une ride est un pli, une crête ou un creux sur la peau. Les rides constituent l’un des premiers signes visibles du vieillissement, si ce n’est le premier.
La peau vieillissante s’affaisse et s’y développent des rides, ridules et sillons. La sévérité de ces changements chez un individu dépend d’une tendance génétique, du phototype (couleur de la peau) et de l’exposition à divers facteurs environnementaux.


La classification des rides est la suivante:

– Ridules, apparaissant du fait de l’épaississement irrégulier du derme et d’une mauvaise hydratation de l’épiderme. Elles sont principalement dues à des facteurs environnementaux tels que le dommage du au soleil, ou le tabac.

Les rides plus profondes, ou sillons, sont cataloguées comme dynamiques ou statiques.
Les rides dynamiques apparaissent avec le mouvement, c’est-à-dire l’activité des muscles faciaux, tandis que les rides statiques ne doivent rien aux mouvements musculaires.
Les rides dynamiques tendent à devenir statiques avec l’âge.
· Les pattes d’oie sont dues au sourire.
· Lignes de soucis sur le front.
· Lignes de froncement entre les sourcils, lorsque ceux-ci se contractent ou en cas de mécontentement.
· Rides périorales.

Affaissements et poches
· Ptose des sourcils: le front s’affaisse et de ce fait les sourcils tombent sur les paupières, qui semblent lourdes.
· Ptose de la paupière (la paupière supérieure s’affaisse).
· Poches des paupières supérieure et inférieure.
· Affaissement des paupières inférieures.
· Perte de la ligne du cou.
· Allongement des lobes des oreilles.
· Chute de la pointe du nez.
· Affinement de la lèvre supérieure.


Apparition Chronologique
des Rides

La peau est constituée de trois couches: l’épiderme, le derme et le tissue sous-cutané.

– L’épiderme est la couche superficielle et fonctionne comme une barrière vis-à-vis de l’environnement extérieur.
Les cellules de l’épiderme, appelées kératinocytes, sont en mouvement permanent depuis les couches les plus profondes vers les plus superficielles, puis s’écaillent. Si le processus devient anormal, la peau semble suqameuse.

– Le derme est la seconde couche, et renferme les éléments structuraux de la peau: le tissu conjonctif. Il est constitué de divers éléments: collagène, conférant à la peau sa robustesse, glycosaminoglycanes apportant à la peau sa turgescence, et fibres d’élastine permettant son élasticité.
Entre l’épiderme et le derme se trouve l’Union Dermo-Épidermique (UDE), verrouillage avec des projections en forme de doigts dénommées crêtes. Les cellules épidermiques sont nourries à partir des vaisseaux sanguins du derme, et les crêtes permettent d’augmenter la surface de contact entre l’épiderme et les vaisseaux sanguins.


– Le tissu sous-cutané est la couche profonde de la peau, contenant les cellules graisseuses qui confèrent à la peau son aspect rembourré.
Avec l’âge, les cellules épidermiques s’affinent et ont une moindre cohésion entre elles, ce qui rend l’apparence de la peau plus fine et diminue sa fonction de barrière, augmentant la perte d’eau et réduisant ainsi l’hydratation de la peau, causant sa sécheresse.
Il existe également des effets significatifs du vieillissement sur les cellules du derme. La production de collagène diminue, les fibres de collagène s’agglomèrent en faisceaux, perdant leur efficacité. Les fibres d’élastine perdent également de leur qualité. Tous ces facteurs induisent les rides et les plis d’affaissement.
Les crêtes de l’union dermo-épidermique s’affaissent, empêchant d’apporter correctement des nutriments à l’épiderme.
Dans le tissue sous-cutané, les cellules graisseuses grossissent, rendant les rides et les plis d’affaissement plus visibles.


Quel est le meilleur
traitement Antirides?

La définition du meilleur traitement antirides est difficile à établir.
Néanmoins, dans l’esprit des scientifiques et des chercheurs de LSI, un traitement antirides idéal devrait agir à différents niveaux:

– Épiderme: c’est la première cible de tout produit cosmétique.
Il est de première importance de maintenir une bonne hydratation de l’épiderme, afin d’assurer la fonction barrière de la peau, mais également éviter la formation de squames.

– L’Union Dermo-Épidermique joue un rôle crucial dans la nutrition des cellules épidermiques.
Avec l’âge, les crêtes de l’UDE s’aplatissent et le challenge est d’inverser ce processus physiologique en plissant de nouveau ces crêtes.

– Le Derme est une autre cible prioritaire pour un cosmétique anti-âge.
Afin de restaurer la fermeté de la peau, il convient d’améliorer la cohésion du tissu conjonctif, mais également augmenter la production des protéines dermiques telles que le collagène, l’élastine et les laminines.